LIO > Recherche > R&D surfaces et revtements


R&D surfaces et revtements

Les couches minces au coeur de l'action !

Le Labex LIO développe ses recherches sur les surfaces et revêtements d’outils physiques et optiques pour les perfectionner - optimisant, par exemple, des télescopes parmi les plus performants au monde. En collaboration avec le laboratoire des matériaux avancés (LMA), ils développent des méthodes pour améliorer des instruments astronomiques et optiques servant à l’analyse de la lumière spectrale, notamment pour l’étude des ondes gravitationnelles. L’équipe perfectionne une machine permettant d’optimiser les propriétés optiques de composants jusqu’à 18 cm de long grâce au dépôt d’un revêtement réfléchissant ou absorbant selon une technique de dépôt ionique assistée (IAD).

Les télescopes fonctionnent grâce à des composants optiques principaux, souvent des miroirs, et à des instrumentations complexes : on compte jusqu’à 30 composants qui analysent la lumière. Cependant, 4 à 6% de la lumière est perdue à chaque fois qu’elle traverse une lentille. La méthode IAD surmonte cet obstacle en créant des revêtements optimaux qui peuvent soit refléter la lumière, soit l’absorber efficacement, sans pertes. Ces filtres ou revêtements permettent l’analyse précise du contenu spectral de la lumière dans les télescopes. Le LMA a récemment fourni les miroirs IAD et l’optique de haute précision qui ont permis la détection des ondes gravitationnelles.

Les chercheurs du LMA rattachés au Labex LIO contribueront à l’amélioration des télescopes et permettront ainsi une étude plus précise des planètes, galaxies et supernovas lointaines. Fondamentale à la découverte des ondes gravitationnelles, la machine développée fera également partie intégrante de l’étude de leur source et directions.


Interview de Gianpietro Cagnoli, directeur du Laboratoire des Matériaux Avancés (LMA)
Article réalisé par My Science Work


Chiffres clés
1 projet de recherche
3 projets émergents
2 recrutés LIO
1 doctorant
Budget : 0,9 M€



Femto
Flams
Grami Labs


Gianpietro Cagnoli, professeur invité
Eléonore Barthelemy, ingénieur matériaux
Richard Perdurand, doctorant