Vous êtes ici : Version française > Recherche > publications

Publié le 7 juillet 2021 | Mis à jour le 7 juillet 2021

Observation d’une nouvelle source d’Ondes Gravitationnelles : système binaire composé d’une étoile à neutron et d’un trou noir

Les observatoires Ligo-Virgo viennent d’annoncer les toutes premières observations de la coalescence entre un trou noir et une étoile à neutrons. Ces découvertes ouvrent la voie à une meilleure compréhension de la formation et de l’évolution de ces corps compacts.

Le journal The Astrophysical Journal Letters a publié le 29 juin 2021 le papier détaillant la première observation d’ondes gravitationnelles provenant de coalescences d’une étoile à neutron avec un trou noir.

Deux événements de ce type ont été enregistrés par les détecteurs LIGO et Virgo en 2020, lors de la prise de données O3b.
En plus de la participation du LMA et de l’IP2I à la construction, au commissioning et à la prise des données de ces détecteurs, le groupe de l’IP2I a participé activement à ces détections avec son analyse MBTA.

Cinq ans après leur toute première détection d’une coalescence entre deux trous noirs, les observatoires d’ondes gravitationnelle Ligo et Virgo annoncent avoir observé pour la première fois des fusions d’un trou noir et d’une étoile à neutrons. Prédits par la théorie, ces types particuliers de systèmes binaires compacts mixtes – composés d’une étoile à neutrons et d’un trou noir – n’avaient jusqu’ici jamais été observés. « Jusqu’ici nous n’avions observé que des paires de trous noirs ou des paires d’étoiles à neutrons par l’intermédiaire d’ondes électromagnétiques ou gravitationnelles, explique Astrid Lamberts, chercheuse au CNRS au laboratoire J.-L. Lagrange1 et membre de la collaboration Virgo au sein de l’Observatoire de la Côte d’Azur de Nice. La paire entre trou noir et étoile à neutrons restait le couple manquant. » L’étude de ces systèmes binaires mixtes devrait permettre aux astrophysiciens de mieux comprendre et modéliser leur prévalence, leurs origines et leur évolution.