Publié le 28 octobre 2020 | Mis à jour le 28 octobre 2020

En 2020, la chasse aux trous noirs continue

Plusieurs détections d'ondes gravitationnelles révélant de nouveaux astres ou trous noirs ont fait l'objet en 2020 de publications scientifiques. Ces travaux impliquent l'IP2I et l'ILM au sein de la collaboration internationale LIGO-Virgo.

La fusion énigmatique d’un couple d’astres

le 14 août 2019, les données des détecteurs Advanced LIGO et Advanced Virgo révèlent une nouvelle découverte. Les trois instruments du réseau ont détecté un signal d’onde gravitationnelle, appelé GW190814.

Ce signal provenait de la fusion énigmatique d’un couple d’astres : un système composé d'un trou noir 9 fois plus massif que son compagnon avalé (trou noir ou étoile à neutron). Cette collision a produit un trou noir final 25 fois plus massif que le soleil. Cependant, c’est le plus léger des deux astres de la fusion qui rend le système GW190814 si spécial. Ce pourrait être soit le trou noir le moins massif, soit l’étoile à neutrons la plus lourde jamais observée dans un système binaire.

Les travaux sont publiés en juin 2020 dans la revue The Astrophysical Journal Letters.


De nouvelles populations de trous noirs

C’est la plus grosse prise à ce jour au tableau de chasse des détecteurs d’ondes gravitationnelles LIGO et Virgo : un trou noir ayant la masse de 142 soleils, issu de la fusion de deux trous noirs de 85 et 65 fois la masse du Soleil.

Le trou noir final est le plus lourd jamais observé avec les ondes gravitationnelles et il pourrait donner des indications sur la formation des trous noirs supermassifs qui siègent au centre de certaines galaxies. La masse d’un des trous noirs ayant fusionné, celui de 85 fois la masse du Soleil, fournit des éléments qui pourraient améliorer notre compréhension des ultimes étapes de l’évolution des étoiles massives.

Cette découverte a fait l'objet de publications le 2 septembre 2020 dans les revues Physical Review Letters et Astrophysical Journal Letters.



Article rédigé par l'Université Claude Bernard Lyon 1