Prix nobel de physique : les ondes gravitationnelles !


Une des thématiques du labex LIO -les ondes gravitationnelles- a reçu cette année le prix nobel de physique !


La détection des ondes gravitationnelles, phénomène prévu par Einstein et confirmé en 2015, est saluée cette année par le prix Nobel de physique, à travers trois pionniers américains.

Les ondes gravitationnelles sont des oscillations de la courbure de l'espace-temps, qui se propage à grande distance de son point de formation. Leur réalité a été longuement débattue, d'abord par Albert Einstein lui même, puis par de nombreux physiciens à sa suite. Seule la recherche expérimentale pouvait permettre de démontrer qu'il ne s'agissait pas que d'un artefact mathématique.

Après des décennies de tentatives pour déceler ces déplacements infimes, l'hypothèse d'Einstein dans sa théorie de la Relativité générale est validée : les ondes sont observées en septembre 2015, et confirmées en février 2016 par le détecteur américain Ligo. Avant d'être à nouveau détectées il y a quelques jours à peine depuis l'Europe, pour la première fois. Ces ondes gravitationnelles ont été produites par la fusion de deux trous noirs, situés à 1,3 milliard d'années-lumière de la Terre. Il s'agit du même coup d'une preuve de l’existence des trous noirs.

 Télécharger la publication internationale


FOCUS

Le Laboratoire des Matériaux Avancés, un des laboratoire du labex LIO, a grandement contribué à Virgo grâce au traitement et la métrologie des grands miroirs au cœur de l’interféromètre. Le laboratoire s'est aussi investi dans la mise en route de l'instrument et des recherches de bruit.

RETOUR SUR LES ONDES GRAVITATIONNELLES